savoir faire

Le savoir-faire est la connaissance des moyens qui permettent l’accomplissement d’une tâche. Le terme équivalent anglais know-how est assez régulièrement utilisé, sans utilité particulière, dans la littérature technique et économique. Le savoir-faire est différent des autres savoirs comme la connaissance scientifique car il peut être directement appliqué à une tâche. Le savoir-faire en résolution de problèmes est différent de la connaissance sur la résolution des problèmes. Par exemple, dans certains systèmes législatifs, le savoir-faire est considéré comme propriété intellectuelle de la société, et peut être transféré quand la société est achetée. Une des limitations du savoir-faire est sa dépendance à un travail ; ainsi il tend à être moins général que la connaissance. Par exemple, un expert en informatique peut avoir la connaissance d’algorithmes dans plusieurs langages de programmation, alors qu’un programmeur en Visual Basic peut ne connaître qu’une implémentation spécifique d’un algorithme, écrit en Visual Basic. Ainsi l’expérience et le savoir-faire du programmeur Visual Basic ne peut être d’une valeur commerciale que dans l’environnement de ce langage. Un des avantages du savoir-faire est qu’il peut impliquer plus de dimensions, comme l’expérience manuelle, l’entrainement à résoudre des problèmes, la compréhension des limites d’une solution spécifique, etc. Ainsi, le savoir-faire peut fréquemment éclipser la théorie.

Laisser un commentaire