néoprène

Le Néoprène, appelé d’abord Duprène est le nom de marque sous lequel la compagnie Du Pont de Nemours introduit dans l’industrie du caoutchouc en 1931 une famille de caoutchouc à base de polychloroprène. C’est le premier caoutchouc synthétique. Le latex de Néoprène (famille d’émulsions aqueuses de chloroprène) fit son apparition en 1934. Le Néoprène est un polymère fabriqué à partir du monomère chloroprène (composé diénique). L’équation de la polymérisation peut s’écrire : CH2=CH-CCl=CH2 (CH2-CCl=CH-CH2) n. Il résiste mieux à l’ozone, aux hydrocarbures (huiles aliphatiques, essence) et aux intempéries (à l’eau de mer, …) que les caoutchoucs généraux. Le Néoprène sert à faire des gants, des tubes et des joints étanches résistants aux carburants, et aussi des combinaisons pour les sports en eau vive car cette matière permet une meilleure flottabilité de la personne, et même s’il n’est pas imperméable à 100 %, il permet de leur tenir chaud. Cet élastomère polaire (car chloré) et semi-cristallin possède des propriétés mécaniques élevées ; relativement rigide, il est conditionné sous forme de « chips », au lieu de balles ; il est sensible au stockage (durée de vie de six mois).

Laisser un commentaire